Le verre de sécurité, c’est quoi ?

Le verre est de plus en plus présent dans nos intérieurs. Étant un matériau cassant, il peut représenter un danger potentiel en cas de bris. C’est pour cette raison que le verre de sécurité a été conçu. Découvrez cet accessoire à travers une analyse complète.

Qu’est-ce qu’un verre de sécurité ?

Un verre de sécurité est une version possédant des propriétés de résistance supérieures à celles d’un verre classique. Ainsi, les verres de sécurité sont plus fiables. En cas de bris, les éclats ne peuvent pas provoquer de blessures graves. La plupart du temps, ces derniers sont retenus par le dispositif. Toutefois, les verres de sécurité ne possèdent pas tous les mêmes propriétés. Ils diffèrent les uns des autres par leur résistance et par les effets de casse qu’ils présentent.

Quels sont les différents types de verres de sécurité ?

De nombreuses formes de verres de sécurités sont disponibles.

  • Le verre armé

Il comporte des treillis métalliques en fer qui offre une protection optimale contre l’effraction. En cas de bris, les mailles métalliques résistent. Ces dernières permettent aussi de retenir partiellement les morceaux de verre. C’est la raison pour laquelle il sert à empêcher les cambrioleurs d’entrer dans un bâtiment.

Bien que ce type de verre se casse, il est plus résistant qu’un verre classique. Il est destiné à un usage extérieur comme les toits de locaux industriels, les serres et les verrières. Les marquises ou les hublots de bateaux sont également concernés par cette forme de verre de sécurité. Toutefois, le verre armé ne résiste pas au feu.

  • Le verre trempé

Les propriétés du verre trempé ont été améliorées par des traitements thermiques lors de sa fabrication. La trempe thermique consiste à chauffer le verre à 700 °C puis à le refroidir rapidement à 300 °C avec de l’air froid. La trempe chimique quant à elle consiste à plonger le verre dans un bain de sels de potassium à 400 °C.

Ces procédés augmentent la résistance du verre. Il s’agit principalement de la résistance aux écarts de température et aux chocs. En effet, un verre trempé peut être jusqu’à cinq fois plus résistant qu’un verre ordinaire. Ce type de verre est utilisé pour les cloisons, les étagères ou encore les parois de douche.

Cependant, le verre trempé chimiquement offre une meilleure résistance que le verre trempé thermiquement. En cas de bris, les morceaux de verre ne sont pas ou sont peu coupants. Par ailleurs, un verre trempé ne peut plus être retravaillé ou refaçonné.

  • Le verre feuilleté

Le verre feuilleté est composé d’au moins deux vitres de verre simple ou trempé séparées par des films PVB en polybutyral vinylique. Ces films ont pour rôle de protéger le vitrage contre des impacts afin que celui-ci ne se brise pas entièrement. Plus il y a de films PVB, plus le verre est de qualité. Le verre feuilleté est donc plus résistant et il est très difficile de le transpercer. Cette situation le rend meilleur contre les effractions.

Avec un verre feuilleté, il n’y a pas de bris de verre en cas d’impact. Les éclats de verre sont retenus dans les films. Cette caractéristique éloigne tout risque de blessure. Ce type de verre est recommandé pour les fenêtres au rez-de-chaussée, les pare-brise ainsi que les baies vitrées. Certains modèles sont résistants aux incendies : ce sont les verres feuilletés à gel intumescent.

Vous savez désormais l’essentiel sur les verres de sécurité. N’oubliez pas d’effectuer un choix en accord avec vos besoins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *