Bris de glace habitation, que faire, quelles sont les bonnes démarches vitrier et assurance?

L’assurance habitation est obligatoire pour tous, que vous soyez propriétaire ou locataire. Lorsqu’elle est multirisque, elle comporte la garantie bris de glace qui veut qu’en cas de sinistre se rapportant à des surfaces vitrées, l’assureur puisse intervenir. Quelles sont les démarches à mener ? On fait le point dans le présent article.

Les cas où s’applique la garantie bris de glace

La garantie bris de glace habitation prend fondamentalement en compte tous les dommages accidentels incluant tous vos objets conçus avec des vitres. Il s’agit entre autres des fenêtres et des lucarnes, des terrasses et des vérandas, des miroirs simples et muraux, et des cabines de douche. Nous pouvons également mettre en exergue les aquariums, les cloisons vitrées, les capteurs solaires et les plaques chauffantes.

Les plafonniers en verre de Murano et les lustres de cristal doivent également être assurés. Par contre, cette garantie ne s’applique pas aux ampoules, aux appliques et aux simples lustres. Quant aux dommages accidentels indemnisés, ceux qui sont pris en compte par les sociétés d’assurance sont :

  • les tentatives d’effraction,
  • le vandalisme et l’effraction en elle-même,
  • la chute d’un projectile et la grêle.

Le cambriolage fait également partie de ces dommages pris en compte par les sociétés d’assurance.

La conduite à tenir

Immédiatement après vous être rendu compte du bris de glace au sein de votre domicile, vous devez informer votre assureur par téléphone. Un courrier doit par la suite lui être adressé. Trouvez aussi le moyen de sécuriser votre appartement après l’incident, en attendant une prompte réaction. Dans le cas contraire, il n’est pas interdit de faire appel à un vitrier et d’adresser ensuite la facture à l’assureur.

Les démarches à effectuer

Une déclaration de bris de glace doit dans un premier temps, être envoyée à l’assureur. Le délai est de 5 jours après que vous vous soyez rendu compte du sinistre. Ce délai est le même à compter du jour du sinistre. La lettre est envoyée sous pli recommandé. Lorsqu’il s’agit d’un remplacement, les factures d’origine doivent être ajoutées au dossier.

Aussi, puisque vous devez obligatoirement réparer la vitre cassée avant que n’interviennent les services d’assurance, il vous faut faire appel à un vitrier miroitier. Celui-ci a à charge de remplir un imprimé bris de glace. À la fin du remplissage, il doit pouvoir le signer. Par conséquent, le dossier qui parviendra aux services d’assurance sera constitué des pièces suivantes :

  • la déclaration de bris de glace, remplie par vous
  • l’imprimé bris de glace, obligatoirement signé par le professionnel
  • tous les justificatifs qui pourraient se révéler utiles : mentionnons les factures, les bons de commande et les photos, les dépôts de plainte et les expertises. Il y a également les témoignages, les procès-verbaux de police et éventuellement, les rapports d’intervention des pompiers.

En tant que sinistré, veillez à ce que la facture établie par le vitrier soit conforme, et comporte toutes les mentions obligatoires. Elle doit être établie en votre nom, être datée et être numérotée. Elle doit également comporter la raison sociale complète du prestataire ou du fournisseur. Par ailleurs, gardez à l’esprit que nécessairement, une partie des frais seront à votre charge.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *